histoire

Les origines de Cerisé

Le nom de la commune n'a rien à voir avec la floraison des cerises!, Son nom rappelle le souvenir d'un fief dit <de Cerisé> qui s'étendait sur le vieux Courteille et une partie de la ville d 'Alençon. Nom qui fut ensuite utilisé par une famille.


Cerisiacus en 1060 (aussi Ceresiacosum)

Les premiers seigneurs du fief de Cerisé appartiennent à la famille de MELLAI (dès la fin du XI èm siècle). Dépendaient de ce fief deux arrières-fiefs VEZOT (dans le canton de Mamers) et d'Aché.
Au XIVèm siècle, la famille de TREMANGON possède Cerisé.
Il revient un temps à la famille JEHAN ou JEAN, puis une partie est échangée contre un autre territoire appartenant au tabellion d'Alençon Robert BOURGEON.
En 1491, le fief est vendu au seigneur de Lonrai Jacques de SILLY. Il est ensuite incorporé au Marquisat de Lonrai en 1644.
En 1786, le Fief est une nouvelle fois vendu par le seigneur de Lonrai avec cette fois le fief de Courteilles.
Un régime municipal est mis en place au court du XVII siècle (procès verbal d'une assemblée de villageois datée de 1688).
extrait : thèse Angeline PLAZA novembre 2005


au 21 èm siècle

Quelques vues de la commune plus récentes ... rue d'Alençon, le Moncel, la Cour, le bourg et son clocher, la rue de Bel-air et le terrain de sports